nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Couple : magasiner le partenaire idéal

Couple : magasiner le partenaire idéal

Avec les nombreux sites de rencontres et applications de dating, il devient facile de se comporter en consommateur dans notre vie sentimentale. Coup d’œil sur une attitude qui éloigne peut-être l’amour…

Nous sommes à une époque où la mode est aux relations amoureuses sans conséquence.  Cela peut s’expliquer par l’abondance caractéristique de notre époque. Peu importe le domaine, il y, a trop de choix et donc, une facilité à se désintéresser à ce qu’on a. La même chose se produit en amour : les relations sont jetables.

Les réflexes relationnels sont devenus teintés par la consommation. Par exemple, on aime beaucoup mieux acheter un nouvel objet que de réparer l’ancien. Même chose en amour, c’est tellement plus facile de mettre fin à une relation que de travailler dessus.

Sachez cependant que vous n’êtes pas obligés de participer au phénomène. Il est très possible d’éviter ce type de relations en vous posant les bonnes questions.

Premièrement,  il faut déterminer ce qui est non-négociable et rester flexible sur le reste. Les possibilités infinies de rencontres donnent l’illusion que le prochain pourrait avoir tout ça avec, en prime, quelques livres de moins et une voiture de l’année. Mais si la personne nous plait, la voiture et les muscles n’ont pas d’importance.  

Ensuite, il faut donner la chance au coureur et accepter de revoir une personne même si ça n’a pas été le coup de foudre et qu’on s’est senti bien en sa compagnie. Garder en tête que l’amour et le coup de foudre ne sont pas indissociables.

Puis, éviter de rester trop longtemps dans le virtuel. Chatter n’est pas comme converser en personne. On peut idéaliser et se rendre finalement compte que le courant ne passe pas vraiment dans la réalité.

Pour réussir à sortir de ce cercle vicieux, il faut donc changer ses habitudes de « consommation ». Demandez-vous si vous en avez vraiment besoin et si oui, quels besoins comblera-t-il ?

Les relations durables seront toujours celles dont on s’occupe le plus, dans lesquelles on met le plus d’énergie. Comme dit l’adage : l'amour, c'est comme un jardin, si on ne l'entretient pas, les mauvaises herbes poussent et les fleurs fanent.

 


Joanne le matin

avec Joanne Boivin

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.